French Tech

Localisation
Lyon - Rhône (69)
MOA

SPL Lyon Confluence

Acteurs clés
  • Vurpas Architectes (Architectes)
  • Tribu (AMO QEB)
  • AIA Ingénierie (BE VRD, structure et fludies)
  • AIA Environnement (BE QEB)
  • Génie Acoustique (BE Acoustique)

Ce lieu, récemment baptisé « H7 », consiste en la reconversion d’un bâtiment industriel emblématique de Lyon, la Halle Girard (ancienne chaudronnerie), en lieu totem pour la French Tech lyonnaise au sein de la ZAC Confluence à Lyon. Le projet de rénovation accueillera les futurs entrepreneurs du numérique pendant leurs premières années à des loyers modérés. Un espace évènementiel modulable (grand/petit évènementiel) complète la programmation ayant pour vocation d’équilibrer le bilan économique du gestionnaire.
Le projet Lyon French Tech s’inscrit dans la démarche environnementale « One Planet Living » de WWF menée à l’échelle de la ZAC Lyon Confluence. La volonté du maître d’ouvrage est de réaliser un projet « Low tech », « Low cost » tout en répondant aux exigences de performance énergétique actuelles, pour donner une réponse nouvelle, exemplaire, au sein d’un quartier en pleine mutation.
Le parti architectural a donc consisté à conserver et respecter au maximum la structure existante, pour exploiter les qualités du bien construit (sol et charpente conservée) : confort lumineux lié aux sheds hérités de la structure existante, volumes généreux, qualités acoustiques, inertie du sol, gisement solaire en toiture…
Le projet vise à créer une enveloppe pérenne fortement isolée. Il en résulte un volume tempéré dans lequel viennent s’insérer des espaces générateurs d’apports internes. Une stratégie de différenciation des ambiances thermique a été mise en place pour limiter le besoin énergétique dans les espaces de grande hauteur.
A l’image de la structure de la mezzanine réalisée en bois certifié FSC, le choix des matériaux et leur suivi en phase chantier sont pensés pour privilégier les ressources locales et limiter au maximum l’impact environnemental lié à la rénovation.
Pour réduire les consommations énergétiques et les coûts d’entretien, une ventilation mixte de l’ensemble des locaux a été retenue : simple flux par insufflation en hiver et ventilation naturelle des espaces à partir de la mi- saison. En hiver, l’objectif est de valoriser au maximum les potentiels d’énergies disponibles dans le bâtiment en opérant des "balances caloriques en chaud" entre locaux déficitaires ou excédentaires. Le complément de confort d’été est apporté par des dispositifs simples, peu énergivores : « les brasseurs d’air connectés ». Ils permettent d’assurer une vitesse d’air de 1m/s améliorant la température ressentie. Il s’agit de brasseurs d’air nouvelle génération : rotation lente, faible nuisances acoustiques, commande graduable réalisée par smart phone.
Le projet réunit les ingrédients d’une GTB 2.0, conçue pour être appropriable et développable par les entrepreneurs du numérique.
Profitant du gisement solaire optimal des sheds, la toiture intégrera des panneaux photovoltaïques monocristallins. Avec une puissance installée de 217 kWc, une production de 216 MWh/an est envisagée ce qui dépasse très largement les consommations du projet (137 MWh/an à compenser). Entité productrice d’énergie renouvelable à l’échelle du quartier, dépassant les objectifs de performance des bâtiments neufs à échéance 2020, le projet s’inscrit ainsi pleinement dans la transition énergétique.

De la halle Girard à H7, Lieu Totem de la French Tech

Voir en ligne : H7