Visite

École du centre robert bruyère

Rénovation d’une école maternelle

La rénovation de l’école maternelle du Centre Robert Bruyère à Aix-les-Bains témoigne qu’il est possible de redonner vie à une architecture patrimoniale des années 1930 en conjuguant esthétique du bâtiment d’origine (Art Déco), enjeux sanitaires, performances énergétiques et environnementales.

C’est d’abord la surprise de concentrations importantes en radon dans le bâtiment qui a conduit à ces travaux d’envergure. L’approche a été globale et transversale, en intégrant la qualité de l’air intérieur, les notions de confort et d’ambiances, les enjeux environnementaux, ainsi que la maintenance et l’entretien.

L’ingéniosité dans la réorganisation cohérente des espaces apporte une réponse sensible aux besoins des enfants. Les salles et circulations ont perdu leurs formes parallélépipédiques, les espaces de repos ont été ramenés dans chacune des classes, des alcôves en façade créent des espaces convoités des enfants car à leur échelle.

L’apport important de lumière naturelle par les larges ouvertures existantes a été complété d’un décaissement du sous-sol. Les réflecteurs de lumière et la forme arrondie des plafonds ramènent de la lumière en fond de classe (les réflecteurs servent aussi de brise-soleil fixe). Les cloisonnements translucides et colorés contribuent à un travail sensible des ambiances.

L’ambiance acoustique a été traitée en amont du projet par un BET spécialisé dans l’équipe de MOE. Le travail sur la géométrie des pièces (plafonds abaissés, parois non parallèles, forme arrondie dans les classes, forme en « origami » dans les circulations), sur l’isolation et la correction acoustique par les matériaux employés, apportent non seulement une ambiance plus calme mais également des proportions de pièces plus adaptées à l’échelle des enfants accueillis.

L’amélioration de la qualité de l’air intérieur découle de choix pour :

  • Réduire les transferts de polluants extérieurs (filtration G4 et F7 en tête du réseau de ventilation, étanchéité du dallage renforcée vis-à-vis du radon…)
  • Limiter les sources intérieures de pollution (matériaux faiblement émissifs, ex marmoléum)
  • Assurer un renouvellement d’air adapté (VMC double flux propre aux locaux en sous-sol pour radon + VMC pour reste du bâtiment).