Le Domaine de la Terre

Localisation
Villefontaine - Isère (38)
MOA
  • EPIDA devenu EPANI (Etablissement Public d’Aménagement Nord Isère)
  • OPAC 38
Acteurs clés
  • Archimedes ; Jean-Vincent Berlottier ; Groupe Aura ; Groupe Ersol ; Serge Jaure, François Confino et Jean-Pierre Duval ; Françoise-Hélène Jourda et Gilles Perraudin ; Uriel Moch, Patrice Carle et Georges Chavance ; André Ravereau et Michel Charmont ; Jean-Michel Savignat, Odile Perreau Hamburgeret M. Munteanu ; Atelier 4, Paul Wagner, Nicolas Widmer et Serge Theuninck ; Atelier 85, François Galard et Laurence Guibert (Architectes)
  • Centre de Création Industrielle (Centre National d’Art et de Culture Georges Pompidou) et Direction de l’Architecture et de la Conservation du Ministère de l’Environnement et du Cadre de Vie (Organismes associés)
  • CRAterre (laboratoire terre)

Le projet comprend 65 logements locatifs sociaux, répartis en 12 petites opérations (de 4 à 10 logements) conçues par 10 équipes d’architectes, pour expérimenter des techniques de construction terre variées.

« Au début de 1981, sous l’égide du Plan-Construction, l’OPAC de l’Isère et l’Etablissement Public de l’Isle d’Abeau (EPIDA), lancent la réalisation d’un village terre. Celui-ci prend place sur le territoire d’innovation que représente la Ville Nouvelle de l’Isle d’Abeau à une cinquantaine de kilomètres de Lyon. Le « Domaine de la terre » à Villefontaine est une opération singulière : elle est connue comme lieu d’expérimentation de différentes techniques de construction en terre au début des années 1980.

Le village terre se situe dans la Z.A.C. des Fougères, ensemble relativement autonome à l’ouest du centre de Villefontaine. Il est en lien avec un groupe scolaire et un petit centre commercial situés à proximité. Les objectifs annoncés sont de construire un « village exposition » montrant les diverses techniques de construction en terre et leurs expressions architecturales. Ainsi, dans le dossier d’appel de candidature, pour la sélection des équipes de concepteurs qui ont participé à ce projet, les objectifs étaient clairement définis : « On cherchera, avec une approche globale (architecturale, technique, économique, sociologique) les meilleures expressions de la construction en terre, dans les conditions du site et de climat de l’Isle d’Abeau ». Ce foisonnement d’équipes de concepteurs confrontés à un site remarquable a produit un ensemble très varié qu’il faut prendre le temps de découvrir à pied. La terre, matériau traditionnel du territoire, se décline dans des mises en œuvres expérimentales diversifiées pour tenter de relancer cette filière constructive abandonnée depuis quelques décennies. Pisé, terre stabilisée, comprimée, armée, ... sont mis en œuvre autour de réalisations bioclimatiques. »

CAUE de l’Isère

Retour d’expérience sur le domaine de la terre

Voir aussi :


Voir en ligne : https://www.caue-isere.org/operatio...