Visite

Reconstruction du collège Ernest Chalamel à Dieulefit (26) & Débat Commande publique durable

La reconstruction du collège Ernest Chalamel de Dieulefit a été portée par un maître d’ouvrage engagé et une équipe motivée pour proposer un programme avec des exigences environnementales poussées qui ont été suivies tout au long du projet, mais aussi quelques innovations telles que des toilettes sèches.

Dans un paysage urbain de qualité à dominante végétale, le nouveau collège, prévu pour 400 élèves, remplace le collège actuel de 260 élèves par une reconstruction sur le même site. Les bâtiments disparates ont été démolis, hormis le bâtiment principal conservé (fin XIXe - début XXe siècle). Le programme fonctionnel comprend un pôle vie scolaire et administratif avec un espace polyvalent, des salles d’enseignement, une demi-pension, des services généraux et 3 logements de fonction.

Les objectifs énergétiques du cahier des charges sont performants

Le collège est conforme à la RT2012, les logements sont du niveau BBC-RT2005. Le collège est équipé d’une ventilation double flux permettant de réduire les besoins de chauffage et d’une chaufferie bois. Les besoins de chauffage sont limités à 7 kWh/m²SDO.an.
Des énergies renouvelables sont mises en place : panneaux ECS solaire sur les logements, toiture photovoltaïque de 400 m² pour une production de 79 000 kWh/an, soit 27,5 kWh/m².an (couverture de toutes les consommations électriques du bâtiment y compris usages spécifiques type bureautique).

Une démarche globale

Au-delà de la stratégie énergétique, une démarche de développement durable traite les questions de préservation des ressources (matériaux, eau, déchets, chantier), de confort (usage, confort visuel, thermique, acoustique, qualité de l’air avec des débits hygiéniques à 25 m3/h.pers…). Les logements sont en structure bois et les menuiseries du collège en bois-alu. Le confort d’été est assuré de manière passive (protections solaires par BSO sur toutes les baies exposées, sur-ventilation naturelle pour le rafraichissement du bâtiment, faux plafonds partiels pour garder l’accès à l’inertie des dalles en béton).

Limitation des rejets avec l’expérimentation de toilettes sèches

L’objectif de limitation de rejets du bâtiment par l’installation de toilettes sèches et d’un système de compostage des déchets de la restauration participe activement à la question de l’aménagement durable du territoire en limitant les transports ainsi que le surdimensionnement des installations de traitement de déchets et d’effluents. Le principe de toilettes sèches a été retenu à titre expérimental sur un sanitaire professeurs et un sanitaire pour les agents de maintenance. Le système ne nécessite pas de récupérer le compost avant plusieurs années car celui-ci se décompose dans le composteur. Il est pourvu d’un système de ventilation permettant d’éviter les remontées d’odeur et ne nécessite pas l’ajout de sciure.

Gestion des eaux de pluie

La problématique de la gestion des eaux de pluie a été clairement intégrée, compte tenu de la localisation du projet. La conception du plan masse permet de privilégier la gestion alternative des eaux pluviales. Les surfaces imperméables sont limitées et les matériaux poreux sont privilégiés au maximum (coefficient d’imperméabilisation : 0,70, part des espaces imperméables : 55%). La gestion des eaux d’orage de la parcelle se fait au moyen de divers procédés : rétention en toiture, noue et tranchée d’infiltration, surfaces de stationnement poreuses… (dimensionnement sur 24h pour un orage trentenaire).

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Département de la Drôme
Maîtrise d’oeuvre : Atelier d’architecture Abeille-Cogne (architecte mandataire), EODD (AMO QEB), BET Mathieu (BET structure béton), ELEMENT BOIS (BET structure bois), MATTE (BET fluides), TRIBU (BET QEB), SOVEBAT (économiste), EAI (BET acoustique)
Livraison : 2015
Surface : 4 549 m² SHON
Performance énergétique : collège conforme BBC, logements niveau BBC-RT 2005

La présentation du bâtiment a été suivie de la visite du collège et des logements (partie livrée et partie en chantier) en présence des acteurs du projet.

Cette manifestation a été organisée dans le cadre des « Rendez-vous professionnels de la QAEB » et en partenariat avec le CAUE 26, le CEDER et l’ADIL Information Energie.

Elle a réuni 38 professionnels.