Revue de projets

Maraîchage urbain

L’objectif de la revue de projets est d’évaluer, sur un mode participatif, des projets exemplaires pour améliorer les pratiques et contribuer à une culture commune en matière de construction et d’aménagement durables.

Événement organisé dans le cadre de l’action collective Agriculture urbaine de Ville et Aménagement Durable, en collaboration avec la Maison de l’Agriculture urbaine de Lyon

Principe

Présentation de trois projets de maraîchage urbain par leurs acteurs, suivie d’une discussion constructive en présence d’un comité technique et d’un public multi-acteurs.

3 projets étudiés

  • Ilot 6 ZAC des Girondins à Lyon (69)) : 900 m² en toiture terrasse dont 250 m² de serre agricole et 650 m² de jardin maraîcher
    • Intervenants : Gaelle Studli, responsable de projets ou Frédéric Rolland, directeur du GIE, Alliade Développement immobilier, Rémi Junquera, architecte doctorant et Olivier Balay, enseignant-chercheur - Chaire urbaine « Habitat du Futur », ENSAL, Matthieu Arar ingénieur agronome - chargé de projet ou Anaïs Jeantet, fondatrice et dirigeante, Ma Ville Verte
    • Avancement : lancement de l’appel d’offres de candidature de MOE durant l’été 2020
  • Ferme urbaine pour l’alimentation de la cuisine centrale municipale à Pierre-Bénite (69)  : 10 400 m² de pleine terre, 1 000 m² sous serres et 200 m² de bâtiment agricole
    • Intervenant : Ville de Pierre-Bénite et Anne-Cécile Romier, architecte-paysagiste, Eranthis
    • Avancement : premiers travaux en septembre 2020
  • Le 8e Cèdre à Lyon (69) : 1 600 m² d’espaces cultivés comprenant du micro-maraîchage, un jardin pédagogique permacole et un potager partagé, un espace de vie social ainsi qu’une zone d’expérimentation en phytoextraction
    • Ludivine Dequidt, chargée de développement Prévention et Vie sociale et Elodie Morel, responsable service réhabilitation, Grandlyon Habitat, Lucas Blanes, co-fondateur, Place au Terreau
    • Avancement : livraison 2020

Comité technique

  • Anaïs Prevel, paysagiste, Urba Lyon
  • Guillaume Renault, directeur des programmes, EM2C
  • Nicolas Brulard, agro-économiste – Agriculture urbaine - Le Bureau d’Etudes de Gally / AFAUP

Visite du 8e Cèdre après la revue de projets sous réserve.

En savoir plus sur les projets

  • Ilot 6 ZAC des Girondins : Alliade Habitat a proposé un projet de logements neufs intégrant une "ferme urbaine" au niveau des toitures terrasses sur le lot 6 de la ZAC des Girondins. Cette proposition a été établie dans le cadre d’un partenariat avec l’école d’architecture de Lyon avec un doctorant et d’une chaire « Habitat du futur ». Alliade Habitat a été désigné par la Métropole de Lyon en mars 2019 pour la réalisation du lot 6 de la ZAC des Girondins.
    Le projet comprend 8 669 m2 de surface de plancher répartie de la façon suivante : 4 085 m² de SDP de logements locatifs sociaux, dont 1 021 m² dédiés à du logement étudiant, 4 333 m² d’accession sociale / PSLA, 251 m² de locaux d’activité. La surface de maraîchage nette est d’environ 900 m² répartie de la façon suivante au niveau des toitures terrasses : 250 m² de serre agricole, 650 m² de jardin maraîcher. Un exploitant agricole cultivera la surface de maraîchage et 50 m² de locaux d’activité lui seront attribués afin de vendre sa production. Alliade Habitat reste propriétaire des surfaces agricoles exploitées et l’exploitant agricole s’engage à payer un loyer et les charges courantes des surfaces de maraîchage.
    Stade d’avancement : préparation de l’appel d’offres candidature MOE en cours afin d’être lancée durant l’été 2020.
  • Ferme urbaine de Pierre-Bénite : dans un contexte d’amélioration de l’attractivité du quartier de Haute Roche (quartier classé en politique de la ville), la commune de Pierre-Bénite a effectué des acquisitions foncières lui permettant de développer un projet de ferme urbaine au cœur de ce quartier prioritaire. Suite à la démolition d’une barre de logements dans le secteur des Arcades, une volonté s’est distinguée de relier le centre-ville et le quartier de Haute Roche, tout en développant un projet innovant comme « lien » et portant les valeurs de cohésion sociale, pédagogie, santé, économies énergétiques (circuit-court par l’alimentation de la cuisine centrale municipale). La ville de Pierre-Bénite est maître d’ouvrage de ce projet, et le maître d’œuvre est le groupement ERANTHIS SCE, qui a démarré sa mission en octobre 2019.
    L’emprise projetée est d’environ 19 800 m², et comprend une ferme urbaine (avec environ 10 400 m² de pleine terre, 1000 m² sous serres et 200 m² de bâtiment agricole, soit env. 11 600 m² pour l’emprise de la ferme) et des espaces publics (env. 8 200 m²). Cette ferme urbaine est constituée d’un vaste espace consacré à la culture (un panel varié de cultures prévu en serre et en plein champ) et d’un bâtiment accueillant deux fonctions : le stockage et le conditionnement de la récolte ; le stockage du matériel agricole.
    Le permis de construire pour le bâtiment agricole vient d’être déposé. Le terrain sera exploité par un maraicher qui sera recruté par la ville. La phase PRO est en cours d’analyse et les 1ers travaux devraient démarrer en septembre. La certification bio est en cours de demande.
  • Le 8e Cèdre : ce projet d’agriculture urbaine solidaire est pensé et animé selon les principes de la permaculture : prendre soin des gens, prendre soin de la terre et partager équitablement les ressources.
    Implanté en plein cœur du 8e arrondissement de Lyon au pied de logements sociaux, il réunira prochainement sur 1 600 m² d’espaces cultivés plusieurs éléments distincts mais complémentaires : deux parcelles productives de micro-maraîchage, un jardin pédagogique permacole et un potager partagé, un espace de vie social ainsi qu’une zone d’expérimentation en phytoextraction (dépollution du sol par les plantes). Fruit d’un partenariat entre le bailleur social Grand Lyon Habitat et l’entreprise coopérative Place au Terreau, ce projet pilote à but non-lucratif, précurseur au sein de la métropole lyonnaise, a pour objectif de valoriser les espaces disponibles afin de participer à l’accélération de la transition écologique et à la création de la ville de demain. Il répond à des enjeux de renforcement de la mixité sociale, d’accès à une alimentation saine (locale, bio et de saison), de biodiversité en ville, de création d’emploi et d’amélioration du cadre de vie.

En savoir plus sur la démarche

Retrouvez le bilan des Revues de projets 2018.

Votre contact : Claire Vilasi