Valorisation du Mont-Brouilly

Localisation
Odenas - Saint-Lager - Rhône (69)
MOA

Communauté de Communes Saône Beaujolais
Association des Producteurs des crus Brouilly et Côte de Brouilly

Acteurs clés
  • Samuel Auray (paysagiste DPLG maître d’œuvre du projet)
  • Maxime Maurice (paysagiste DPLG et illustrateur cotraitant pour la maîtrise d’œuvre)

Marqueur des paysages du Beaujolais et symbole pour les vignerons, le Mont Brouilly fait l’objet depuis plusieurs années, de réflexions pour la mise en valeur de son sommet classé en tant qu’Espace Naturel Sensible.

Le recul des activités agricoles et sylvicoles au cours du XXe siècle a conduit au reboisement progressif du sommet et à la perte des points de vue sur la région depuis la chapelle qui coiffe le mont.

Depuis 2013, un projet d’aménagement écologique, économe et participatif, transforme les paysages du mont et fait revivre ce site emblématique du vignoble du Beaujolais.

“La frugalité était la condition de la concrétisation de ce projet paysager, dont le chantier fédère de multiples acteurs”

Retrouver des liens au grand paysage et développer de nouveaux usages

L’objectif premier était de réouvrir le mont sur son environnement, en dégageant des vues sur le grand paysage par des abattages et en développant de nouveaux usages : espaces de pique-nique et de détente, théâtre de plein air, parcours de découverte et d’interprétation du paysage et de la géologie, etc.

Tirer parti de l’existant et de ses ressources pour transformer et animer l’espace

Dans un souci de frugalité, de façon à limiter au maximum les intrants et a ne rien exporter hors du site, les matériaux présents
sur place et notamment les produits issus des abattages ont été utilisés de façon créative pour le projet. Pierres, branchages et
végétation en place ont été agencés, tressés, plessés et taillés pour animer des lieux, apporter du soin à des lisières ou aux
bordures de chemins, délimiter une aire de stationnement. Les plus beaux bois ont été sciés sur place pour la création
d’ouvrages d’accueil du public : belvédères, tables, bancs, signalétique et autres constructions ludiques...

Des chantiers écologiques et participatifs au cœur de la démarche de projet

L’aménagement a été conçu et réalisé en accordant une grande importance aux chantiers, des moments pédagogiques, fédérateurs et conviviaux. Suite à l’esquisse, les paysagistes troquent la casquette de concepteur pour celle de conducteur de travaux : ils animent des chantiers au cours desquels professionnels, employés communaux, personnel en réinsertions, étudiants, habitants et vignerons bénévoles se rencontrent, échangent et co-construisent le projet. Traction animale, sciage mobile et récompense des bénévole par du bois favorisent une économie durable et circulaire.

Une gestion créative inscrite dans la durée enrichit le projet au fil du temps

Loin l’idée de livrer un aménagement fini. Le projet de mise en valeur du Mont Brouilly, peu coûteux en investissement de départ, s’inscrit dans la durée et modifie le mode d’intervention du concepteur. Chaque année la gestion du site naturel, génératrice de matière, est l’occasion de nouveaux chantiers collaboratifs permettant de réajuster la composition
initiale, de renouveller des ouvrages éphémères et d’animer le site par de nouveaux aménagements.

Autres acteurs

  • Anna Maria Yordanova, animatrice du projet jusqu’en 2015
  • Les Brigades Vertes, association de réinsertion du département du Rhône
  • Olivier Jacqmin, paysagiste DPLG, bucheron, grimpeur élagueur, expert des paysages forestiers
  • Eric Vouillon, débardeur équestre
  • Christophe Romani, scieur mobile
  • Employés communaux d’Odenas et de Saint Lager
  • Promotion 2013-2017 d’étudiants en première année de l’ENSP Versailles
  • Nombreux paysagistes amis
  • Nombreux bénévoles vignerons, habitants, chasseurs