Visite

Visite de 3 équipements (collège, gymnase et cinéma) et accueil au Pôle Excellence Bois

Le savoir-faire en termes de construction bois en Haute-Savoie est mis à l’honneur par une présentation de la Plateforme du Pôle Excellence Bois. Celle-ci a accueilli depuis 2016 plus de 900 personnes, avec quatre espaces de services pédagogiques : démonstrateur à l’échelle 1, atelier, retours d’expériences, formation.
La visite du chantier du 43ème collège du département, du gymnase attenant ainsi que du cinéma d’Art et d’Essai, situé à 10 minutes du centre-ville, mettent en avant les réponses apportées à des programmes environnementaux ambitieux avec une forte valorisation du produit bois.

Collège et gymnase intégrant un approche écologique et durable

FICHE TECHNIQUE

  • Maîtrise d’ouvrage : Département de la Haute-Savoie, C3R
  • Maîtrise d’oeuvre : AER Architectes (architecte), Adela (architecte associé), Plantier (BE structure), Arborescence (BE structure bois), Cetralp (BE fluides), Etamine (BE HQE), Ecocm (économiste), Rez’on (acoustique), Artelia (BE cuisine), Dekra (bureau de contrôle), CDSA Rhône-Alpes (SPS)
  • AMO : Amoland, Eepos et Kalice (QEB)
  • Livraison : 2017
  • Surface : 6 880 m² SDP Collège, 2 700 m² SDP Gymnase
  • Coût : 13 200 k€ HT hors VRD et aménagement paysager (collège), 3 834 k€ HT hors VRD, aire d’évolution sportive
    extérieure et aménagement paysager (gymnase)
  • Performance : niveau passif

Ces deux constructions portent en elles des valeurs fortes : approches écologique et durable, réduction de l’énergie grise du bâtiment, très forte maîtrise de l’énergie avec l’atteinte du niveau passif, mise en valeur des ressources locales, notamment du bois construction et bois énergie (chaufferie bois), utilisation des techniques et savoir-faire locaux, qualité des lieux proposés, tant en termes de qualité d’usage que de qualité sanitaire. Quelques particularités sont à noter, comme la réalisation de patios qui inondent de lumière naturelle les espaces et une mise en relation des espaces qui permet de bénéficier par transparence de vues en biais ou horizontales.
Des matériaux à faibles impacts environnementaux (bois, paille, métisse, gabion, etc.) ont été privilégiés, bien qu’un compromis technico-économique a conduit à l’abandon de la terre crue prévue jusqu’en APD pour le collège.

Cinéma « Les lumières de la ville » : un signal à l’échelle de la ville de Rumilly

FICHE TECHNIQUE

  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Rumilly
  • Maîtrise d’oeuvre : Tekhnê (architecture et QEB), DPI (BE structure béton), Arborescence (BE structure bois), ITF (BE fluides et QEB), Denizou (économie), Peutz (BE acoustique), Ducks Sceno (scénographie)
  • Livraison : 2017
  • Surface : 1 421 m² SU
  • Coût : 3 323 k€ HT (montant marché travaux)
  • Performance : cons chauffage < 10 kWhef/m².an

Ce complexe cinématographique est composé de trois salles de projection de 517 places et de locaux administratifs en mezzanine (R+1). Le monolithe s’installe au barycentre d’une parcelle périurbaine, selon les lignes directrices du site. Il forme un signal à l’échelle de la ville, sa face noire se détachant sur le fond vert de la ripisylve, comme le symbole de l’institution du cinéma. Le socle bois accueille, sur une double hauteur, le hall polyvalent triplement orienté sur le parc ainsi que l’administration en mezzanine. Les deux entités fonctionnelles mettent en oeuvre deux systèmes constructifs : le béton isolé par l’intérieur pour les salles de projection et une structure bois pour le hall. Un suivi des consommations est réalisé sur deux ans.